Retour

Exercice 2011 (17.03.2012)

Dans un souci de décentralisation, l’Assemblée générale d’AGUR-FRANCE 2011 s’est tenue au Centre Hospitalier Bretagne-Atlantique (CHBA) de Vannes le 17 Mars 2012. Avec 7 membres présents (2 nous rejoindront un peu plus tard) et 14 pouvoirs sur 30 Adhérents, le quorum est atteint à 15h45 et l’Assemblée peut délibérer valablement.

Remerciements à Mr le Directeur de l’hôpital de Vannes qui a mis la salle à notre disposition et nous honore de sa présence, ainsi qu’à ses 3 collaborateurs présents qui nous ont aidés à obtenir des dons de la part de fournisseurs, à Mr Younouss Bah venu de Paris, adhérent à notre association, mais aussi Président d’ADK (Aide au Développement de Kindia), et porte-parole du Conseil Supérieur des Guinéens de France (CSGF) dont le Président s’est fait excuser.

L’Assemblée a été introduite par la projection d’un intéressant diaporama de présentation générale d’AGUR-FRANCE, son historique, ses débuts, son projet.

1- Rapport d’activités - Approuvé à l’unanimité -

- Le temps fort de 2011 a été la mission en Guinée du mois de Mars , avec l’Atelier de Néphrologie à Labé qui s’est déroulé sur le schéma de l’Atelier de Kindia (2008), suivi par la Journée du Rein au CHU Donka, puis par le 10ème Anniversaire de la 1ère Dialyse en Guinée, célébré au Centre Associatif Gbessia, avec apposition d’une plaque en souvenir de notre fondateur Ibrahima BARRY.

- Une autre mission fin Décembre, a accompagné la formation d’une équipe de 6 personnes de l’hôpital Régional de Kindia qui dispose maintenant d’une Unité-Relais de Néphrologie. Equipée en matériel par AGUR-FRANCE, elle va pouvoir dépister et prendre en charge des patients susceptibles de développer des maladies rénales. C’est le 1er maillon d’un réseau de Néphrologie qui couvrira l’ensemble du territoire guinéen.

- Comme les années passées, notre Association a participé aux activités de la Plateforme - Guinée, espace de concertation et « vitrine » des Associations de Loire-Atlantique intervenant en Guinée. Elle a poursuivi un travail de sensibilisation auprès des Guinéens de France, et du secteur médical (intervention au Colloque de Locarn en Bretagne sur l’Insuffisance Rénale en Guinée).

2- Rapport moral - Approuvé à l’unanimité -

En complément du rapport d’activités, on peut citer un extrait de l’allocution du Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, prononcée lors de l’ouverture du 2ème Atelier National de Formation sur la Prévention des Maladies Rénales en Guinée, à Labé, début mars 2011 :

« Les statistiques régulièrement fournies par l’hôpital Donka au Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique montrent que les maladies rénales sont en passe de devenir un réel problème de Santé publique dans notre pays. La prise en charge de ces maladies chroniques coûte cher au malade et à l’Etat qui subventionne le traitement par la Dialyse.
Je me réjouis donc de la création de ce réseau constitué de Spécialistes et de Médecins Généralistes, réseau qui couvrira bientôt toute la République ; et je soutiens particulièrement cette pratique médicale qui restera efficace dans le dépistage et la prévention des maladies rénales en Guinée. »

3- Rapport d'orientation - Approuvé à l’unanimité -

- Dialyse : AGUR-France continuera à soutenir les Centres de Dialyse de Guinée. Si un envoi de générateurs donnés par l’Hôpital de La Rochelle est en cours, l’achat d’un nouveau groupe électrogène pour Gbessia est un lourd investissement qui dépasse nos possibilités financières.

- Formation : les Ateliers de Néphrologie destinés aux médecins généralistes se poursuivront (à Kankan en Avril ; à N’Zérékoré en Octobre). Nous finaliserons la formation des animateurs de l’AGUIBEJ de Kindia à l’occasion de la Journée de l’Alimentation le 16 Octobre 2012. Une rencontre est prévue avec eux en Avril pour mettre au point le matériel pédagogique.

- Unités Relais de Néphrologie : à mettre en place dans chacune des villes ayant accueilli les Ateliers de Néphrologie. A terme, ces unités deviendraient des centres de dialyse. Le CES de Néphrologie est en cours mais pour l’instant il n’ya que 2 Néphrologues en exercice en Guinée.

- Pérennité de nos actions : la question se pose, notamment à propos de la fourniture du matériel distribué aux médecins lors des formations, qui doit être renouvelé régulièrement. La solution pourrait être la création d’un circuit court de réapprovisionnement dont l’ONG/AGUR serait responsable, après signature d’une Charte avec les laboratoires donateurs.

- Discussion avec les participants au sujet de la « dialyse de vacances » pour les Guinéens I.R expatriés, qui doivent avancer les frais du traitement avant le remboursement par la S.S française. L’ONG/AGUR pourrait-elle étudier l’allègement de cette avance pour certains patients ?

- L’Assemblée insiste sur le lien Alimentation – Santé, déjà pris en compte par AGUR-FRANCE.

4- Rapport financier et Budget prévisionnel - Approuvé à l’unanimité -

Le déficit de l’exercice 2012 sera comblé par un retrait du compte épargne (Livret Bleu), dont le compte créditeur s’élevait à 29373,40 Euros, le 1er janvier 2012. Il y a une incertitude sur le coût de l’atelier de N’Zérékoré, dont nous n’avons pas encore les devis définitifs. Petit rappel : on dispose d’une subvention de 2500 € pour l’action AGUIBEJ ; il n’y a pas eu de réajustement suite à son report.

5- Cotisations

Cotisations maintenues à 20 €. Cotisation réduite à 5 € pour étudiants et demandeurs d’emploi.

6- Intervention de Mr Y.BAH, administrateur d’AGUR-FRANCE.

Devant reprendre son train pour Paris, il demande la parole : Après être intervenu comme «facilitateur» lors de la formation du personnel de l’Unité-Relais de Kindia, il recommande que cette création soit officiellement inaugurée en présence du Président d’AGUR-FRANCE ou de son représentant. Dont acte.

Il nous communique l’information suivante : l’Association « France-Guinée Coopération » basée dans la région de Lyon, (Présidente : Pascale VANNEAU) intervient depuis de nombreuses années déjà dans le domaine de la Santé en Guinée (missions sanitaires, envoi de containers avec du matériel médical). Mise au courant des actions d’AGUR-FRANCE par le nouveau Président du Conseil Supérieur des Guinéens de France, elle serait ouverte à l’idée d’une collaboration avec notre association. Nous allons prendre contact.

7- Renouvellement du Conseil d’Administration

Il y avait 3 administrateurs sortants, selon les statuts. Si Monique Pesche accepte de se représenter, les 2 autres membres (Reine Gatoil et Maryse Montas) sont démissionnaires. Il y a donc 2 postes à pourvoir. Sollicités, Sainkoun Touré, de Nantes et Christiane Le Paumier membre de l’Association « Amitié-Bretagne-Guinée » acceptent de se porter candidats.

Ces candidatures sont acceptées à l’unanimité. Avec elles se resserrent nos liens avec la Bretagne et les Guinéens résidant en France.