Septembre 2020

Que devenez-vous ? Telle est la question que vous devez vous poser… Avec l'épidémie du Coronavirus, nous avons tous été perturbés, bien sûr. Nous espèrons que cette lettre vous trouvera en bonne santé et que vous profitez bien de ce bel été qui se prolonge …

Nous venons de recevoir des nouvelles de nos amis de Kindia. Ils sont désolés de n'avoir pas pu atteindre l'objectif qu'ils s'étaient fixé, à savoir la sensibilisation des élèves et enseignants à une Alimentation équilibrée, gage d'un bonne santé. La cause en est à une grève prolongée dans l'enseignement, des classes élémentaires à l'Université. En parallèle s'est installée cette « épidémie chinoise » qui nécessite des mesures préventives drastiques.

En principe, la rentrée scolaire en Guinée a été fixée au 15 Novembre 2020. Avant tout, il s'agira de préparer les compositions de fin d'année et les examens qui avaient été reportés. C'est seulement en début de l'année 2021 que pourra se mettre en place l'action de sensibilisation dans les écoles avec formation des formateurs et travaux pédagogiques. Les Autorités préfectorales et régionales de l'Education et de la Santé sont en train de sélectionner les écoles qui participeront à ce programme de sensibilisation. Il est prévu qu'un protocole soit signé entre les parties concernées.

Par ailleurs AMAREGUI Antenne de Kindia poursuit le dépistage et le suivi des patients à risques, en collaboration avec l'hôpital régional de Kindia où elle s'est repliée pour des raisons financières. Le faible coût d'une consultation ne permettait pas de couvrir les frais de location du Centre de Prévention des Maladies rénales qui avait été inauguré le 11 Janvier 2019.

Les statistiques reçues soulignent une baisse des patients venus en consultation (69) et une hausse (49) inquiétante des cas qui nécessiteraient le recours à la dialyse. Or, la dialyse à Kindia, ce n'est pas encore pour maintenant, même si le gouvernement guinéen manifeste l'intention d'ouvrir un centre dans toutes les Préfectures d'ici quelques années. Par contre cette pratique prend de l'extension dans la capitale, aussi bien à l'hôpital Ignace Deen qu'à la clinique associative Gbessia.

Ici, à Nantes, AMAREGUI a participé à la mise en route d'un Collectif d'Organisations Issues de l'Immigration (COSIM). Pour la plupart, il s'agit d'associations tournées vers l'Afrique. Nous préparons aussi notre Assemblée Générale Ordinaire qui sera suivie d'une Assemblée Générale Extraordinaire motivée par de légères modifications dans les statuts afin de mieux s'adapter au fonctionnement de notre association. Nos adhérents à jour de leur cotisation pour l'année 2020 recevront d'ici peu une convocation précisant le jour et le lieu. D'ici là, prenez bien soin de vous !

Pour le Président d'AMAREGUI, Younouss BAH
la Secrétaire, Monique PESCHE