Janvier 2022

Une année s'achève. Elle était placée sous le signe d'un programme intitulé «Projet 21» qui vise à sensibiliser les Enseignants et les élèves de 5 Collèges de la région de KINDIA à l'équilibre alimentaire, afin qu'ils diffusent de bons conseils en matière de Nutrition à leurs familles et entourage. Pour des raisons administratives indépendantes de notre volonté, seuls 3 établissements scolaires ont pu bénéficier de cette sensibilisation. Cela fait quand même 268 Collégiens. Les 2 autres collèges ont été reportés à 2022.

Nous avons reçu les 3 compte-rendus de cette formation. Les jeunes ont été intéressés et leurs professeurs ont su répondre à leurs interrogations grâce aux diapos qu'AMAREGUI avait établies pour leur permettre d'approfondir leur enseignement. Tous ces collégiens ont reçu un cahier de Nutrition imprimé à Conakry mais conçu à Nantes.

 

Ces photos sont significatives des mauvaises conditions matérielles de l'enseignement en Guinée :
classes surchargées (3 élèves assis par pupitre de 2), tableaux noirs usés à force d'avoir servi...

AMAREGUI a prévu une mission de suivi début 2022. Elle sera assurée par Alsény CAMARA, vice-président de notre association et Rouguiatou SYLLA, étudiante guinéenne en 4ème année de Biologie à la faculté de Nantes.

En parallèle, 2022 verra se mettre en place un volet médical autour du thème de l'Urologie. C'est un sujet particulièrement sensible en Afrique à cause d'une alimentation peu diversifiée et de certaines habitudes culturelles (circoncision et excision).

Vous le voyez, le travail ne manque pas pour cette nouvelle année. Souhaitons que les circonstances soient favorables à la réalisation de nos projets. Quant à vous, chers Amis, recevez nos meilleurs vœux pour 2022 : SANTÉ, PROSPÉRITÉ, RÉUSSITE, JOIES et BONHEUR.

Sur les photos, vous aurez noté que les collégiens de Kindia ne portent pas tous un masque. Ce n'est pas par négligence mais pour des raisons financières. A cause de la chaleur du bâtiment, beaucoup d'élèves ne supportent pas leur masque. Quant à la vaccination, la plupart des familles ne bénéficient pas d'une prise en charge sociale.

Espèrons que la nouvelle année trouvera une solution pour éradiquer cette pandémie qui cause tant de victimes, en France et partout de par le monde.

Pour le Président d'AMAREGUI, Younouss BAH
la Secrétaire, Monique PESCHE