Home A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Enfant(S!)

Avec un S
car il y en a beaucoup et partout ...

Un écolier son cahier sous le bras, un footballeur, une fillette qui puise de l'eau, qui pile le mil, un grand frère qui porte sa petite sœur sur le dos, un garçon qui fabrique des jouets avec tout ce qu'il trouve, une fille qui fait la lessive ...

Ils ont tous en commun des grands yeux noirs brillants, un sourire éclatant, une joie de vivre, des idées et des rêves plein la tête!

Exode rural :

Différentes raisons peuvent expliquer le dépeuplement des campagnes au profit des villes : les études qui poussent les jeunes vers les grandes agglomérations, les parents qui espèrent qu'en envoyant leurs enfants à Dakar ou en Europe ils leur apporteront la sécurité financière, la dot des jeunes filles qui les oblige à aller gagner leur vie là où l'on dit que l'argent se gagne facilement ...
et puis il y a ce rêve, d'une vie plus facile et plus belle en ville ...


Ecole

Au village, l'école est obligatoire jusqu'au CM2. Comme il y a beaucoup d'enfants, peu de moyens et peu d'instituteurs, les classes sont dédoublées, cela s'appelle le CDF (classe double flux). Sur une classe de quatre-vingt élèves, une moitié a cours le matin, l'autre l'après-midi. Les cours se font en français. Les matières abordées sont le français, les mathématiques, l'histoire-géographie et les sciences-naturelles.

Un comité de parents d'élèves aide au bon fonctionnement de l'école. Il n'est pas rare de voir des élèves de 16-17 ans en CM2. Le suivi de la scolarité des enfants est limité car peu de parents maîtrisent bien le français au village. Après le CM2, les meilleurs éléments sont envoyés au collège à Bignona, ou encore à Ziguinchor, capitale de la Casamance, à 40 kms du village. Certains iront jusqu'au lycée, voire à l'université à Dakar...

Construire une école, "monter" une correspondance scolaire, envoyer livres et crayons ... autant de projets qui nécessitent une réflexion préalable. Avant de mettre en place une correspondance scolaire, avez-vous pensé à l'attente des enfants pressés de recevoir du courrier ? Avez-vous pensé à la tradition orale qui prédomine en Afrique ?
Avez-vous pensé à ... ?

Peut-on décider de construire une école sans consulter les professeurs, les parents d'élèves, le chef du village, les autorités publiques ... ?

Rechercher du papier, des crayons, des livres usagés... là-bas ils n'en ont pas! Ici on ne sait pas quoi en faire, alors on fait n'importe quoi, on envoie!

Est-ce si simple?